[RP - 25 janvier 1458] Octrois en Auxerrois

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[RP - 25 janvier 1458] Octrois en Auxerrois

Message par Ingeburge le Lun 15 Fév 2010 - 21:23



Dernière édition par Ingeburge le Sam 27 Fév 2010 - 20:25, édité 1 fois
avatar
Ingeburge
Die Verdammte Schneekönigin
Die Verdammte Schneekönigin

Nombre de messages : 15232
Age : 99
Localisation : Bourgogne, ma mignonne!
Date d'inscription : 23/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP - 25 janvier 1458] Octrois en Auxerrois

Message par Ingeburge le Lun 15 Fév 2010 - 21:25

Vingt-cinq janvier mille quatre cent cinquante-huit, none. *

Malgré le redoux, dans la cheminée rougeoyait une bonne flambée maintenant une température agréable. L'hiver était loin d'être achevé et l'on ne savait que trop dans le pays qu'à l'adoucissement du temps pouvait brusquement succéder de nouveaux frimas propres à décourager les plus téméraires.

Durant toute la matinée, la domesticité s'était attelée à préparer l'Aula Magna où la Duchesse d'Auxerre accueillerait les personnes conviées à la cérémonie d'octroi tant par la suzeraine que ses deux futurs vassaux. Ingeburge avait d'ailleurs pris connaissance de la liste des noms sans dire un mot et y en avait ajouté quelques-uns, se gardant bien d'en biffer certains; après tout ce qui allait se dérouler sous peu était tant pour elle que Ptolémée et Theudbald et elle avait laissé aux deux hommes le choix du nombre et des noms. Une fois la liste définitivement arrêtée, les invitations avaient été envoyées et sous peu, le préservé Château des Ducs d'Auxerre accueillerait tous les convives ainsi prévus.

Et pour accueillir tout le monde attendu, la salle d'apparat avait été aménagée de sorte à assurer à tous sièges et vue imprenable. Ainsi, bancs gainés de cuir, faudesteuils et escabelles avaient été disposés face à l'imposante cathèdre ducale où la duchesse prendrait place. A la gauche de celle-ci, un pupitre renfermant plume vierge et affûtée, encrier et cire et une chaire de dimensions plus modestes destinés au héraut qui ferait office de témoin et qui veillerait à la régularité des échanges. Et à la droite, se dressait un coffre finement décoré. On y avait déposé dans la matinée le Livre des Vertus d'Ingeburge, soigneusement enveloppé dans un linge de soie, ainsi que d'autres objets nécessaires à la cérémonie.

Bras croisés, la Duchesse d'Auxerre parcourait l'Aula Magna d'un œil critique, examinant avec minutie la disposition des meubles et les arrangements floraux. D'une voix douce, elle demanda à ce que l'on allume davantage de chandelles. La salle était presque prête et fort heureusement d'ailleurs car les invités et les héros du jour ne tarderaient pas à se faire annoncer.
Et prête, la Prinzessin l'était et depuis fort bonne heure. Levée comme à son habitude peu avant laudes, elle avait tout d'abord consacré les premières minutes de sa journée à la prière. Puis, après un frugal petit-déjeuner, elle avait vaqué à des occupations diverses et routinières : examen des comptes, réception de l'intendant et des bourgeois, lecture du courrier. Les heures avaient rapidement filé et elle se trouvait à nouveau en prières, cette fois en l'église Saint Alban réservée à son usage personnel. A genoux sur le dallage froid, elle avait longuement médité sur les gestes qu'elle allait accomplir dans l'après-midi mais également à ce long voyage qu'elle était sur le point d'effectuer. Pour l'un et l'autre des événements, point de doute mais elle avait ressenti le profond besoin de se recueillir : chaque acte a ses conséquences et elle voulait sereinement y réfléchir. Etait enfin le venu le temps de se préparer et de songer à sa toilette. Là encore, le choix n'avait pas été des plus compliqués : un vêtement de soie noire à la simplicité notable mais contestée par la richesse de l'étoffe et la profondeur de la non-couleur employées et des broderies garnissant col en V habillé du tassel, manches collantes de la cotte, manches évasées et traîne longue de la robe. Une huve de dentelles noires était déposée sur sa chevelure d'ébène rassemblée en un bas chignon sur la nuque, la couronne ducale maintenant le voile délicat. La vêture de la duchesse était enfin éclairée de divers bijoux : bagues à chacun des doigts et médaille cardinalice.

D'un léger geste de la tête, elle donna son assentiment. La salle plus vivement éclairée était en état de recevoir les hôtes. Quelques mots furent encore glissés puis, à pas lents, la Duchesse d'Auxerre rejoignit la cathèdre dans laquelle elle prit place. Songeuse, elle posa son regard opalin sur la porte que franchiraient sous peu héraut, futurs vassaux et convives.



---
* 15 heures, 25 janvier pour des raisons diverses et variées, notamment de cohérence RP-IG. Merci.

_________________
« Aultre n'aurai. »
avatar
Ingeburge
Die Verdammte Schneekönigin
Die Verdammte Schneekönigin

Nombre de messages : 15232
Age : 99
Localisation : Bourgogne, ma mignonne!
Date d'inscription : 23/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP - 25 janvier 1458] Octrois en Auxerrois

Message par Theudbald le Mar 16 Fév 2010 - 17:31

Theudbald laçait consciencieusement sa lourde brigandine recouverte de velours argent et azur, pendant qu'un valet ajustait les sangles de ses chausses de fer.

Il avait commandé pour l'occasion une véritable armure gothique, comme il s'en fabriquait industriellement désormais dans les forges du Saint Empire, et qui étaient à la mode en Bourgogne. Légèreté relative et élégance ostentatoire, style qui démarquait les adventuriers borguignons des françois.
Avec l'aide du page, il enfila les solerets de fer, qui avaient été conçue à la poulaine, c'est à dire avec une longue pointe de la taille d'une paume. Ca ne servait à rien du tout, mais c'était quand même magnifique et très tendance. Maintenant qu'il allait avoir un revenu plus important et surtout plus régulier, il pouvait bien se permettre ce genre d'excentricité.
Adieu, pièces d'armures dépareillées achetées en campagne ou saisies sur l'ennemi, maintes et maintes fois frottées et grattées pour en ronger la rouille ! Adieu ! Et bon débarras, songea-t-il.

Il jeta un oeil sur la salade à mézail et la dédaigna. Le casque serait de trop pour la cérémonie. Il prit donc le chemin de l'aula magna, dans le cliquetis feutré et doux du harnois bien huilé et ajusté.

Il pénétra dans la salle et aperçu la duchesse, la "cardinale de fer" comme il l'avait déjà ouï surnommée. Il adorait ce nom. Il faudra qu'il trouve une occasion pour le replacer dans ses écrits héraldiques.
Il la salua d'un signe de tête respectueux et se dirigea vers le buffet. Besoin d'un remontant. Il avait déjà noté que l'on servirait du Coteau Auxerrois, ou du Costaud Auxerrois en bon amateur de sarcasme gratuit qu'il était. Le vin en question était néanmoins un des plus fameux du royaume. Il en avala plusieurs lampées dans un verre d'étain ouvragé, frappé du Lion Bourguignon des armoiries d'Auxerre.

_________________
avatar
Theudbald
Foutu vassal & maître
Foutu vassal & maître

Nombre de messages : 563
Localisation : Tonnerre, Bourgogne
Date d'inscription : 20/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP - 25 janvier 1458] Octrois en Auxerrois

Message par vaxilart le Mar 16 Fév 2010 - 19:12

Entrant dans la salle mené par un soudard... Les yeux plissés il essaya de s'y reconnaître...

-Bonjour?
avatar
vaxilart

Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 15/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP - 25 janvier 1458] Octrois en Auxerrois

Message par Guiguil51 le Mar 16 Fév 2010 - 19:43

Guiguil suivait le garde, de couloirs en couloirs, traversant des salons. Diable que la bicoque était grande. Guiguil essayait à tout prix de garder l’allure, et suivait sans mot dire le garde, qui aimait à lui raconter il ne savait trop quoi en un langage dont il semblait expert. Se contentant régulièrement de ponctuer ses silences de « Hummm hummm ».

Le garde enfin, se présenta devant une énorme porte à double battants, et se mit de côté pour indiquer à l’Evesque.


l'Aula Magna Monseigneur.

Guiguil avança, et alors qu’il entrait dans la salle, il prit conscience de sa taille et du décor. Il savait qu’Inge avait des compétences concernant ces faits, mais là, là……Tout était si grand, une certaine rigueur à laquelle été mêlé le sens d’une richesse toute présente certes, mais néanmoins contenue. Il songea soudain à toutes les œuvres de charité qu’il pouvait fonder à l’idée de l’étendue des coffres. Balayant cette idée, il traversa l'Aula Magna, passant devant un buffet sur lequel il ne semblait rien manquer. Il vit soudain Vaxi et un homme en armure, et s’approcha.


Bonjour à toi mon cher Vaxi. Bonjour à vous mon Fils. Nous ne nous connoissons que de loin il est vray, de trop loin il faudra bien le dire, je suis retiré des affaires temporelles, mais j’entends régulièrement parler de voys. et sachez que je tiens à vous remercier pour vos actes en nostre payx de Bourgogne. Merci de vostre exemple.
Sachez rester digne de vos noms, de vos titres, de vos terres et vos gens.


A ces mots, il se remémora une certaine attaque perpétrée à son encontre par un Noble de Bourgogne. Il frissonna.

Que Dieu vous garde et vous protège mon ami.

Il continua ainsi la traversée de la salle, passant devant les bancs gainés de cuir, admirant le déploiement des bougies.
Arrivant enfin par-devant le trône ducal, et surtout de son contenu, il s’approcha tout prêt, et inclinant la teste devant la Princesse, il dit un large sourire aux lèvres.


Vostre Altesse, c’est toujours un plaisir

En effet, il n’accordait que peu d’importance à un titre, vis-à-vis d’une charge Religieuse. Il fit ensuite voler les pans de sa tenue en arrière, mettant genou à terre.

Eminence, vostre Evesque et son diocèse vous présentent leurs respects les plus sincères et profonds. Mon amitié vous étnt déjà acquise de longue date. Et là aussi, c’est toujours un plaisir.
avatar
Guiguil51

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 15/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP - 25 janvier 1458] Octrois en Auxerrois

Message par Wilhem.des.Essarts le Mar 16 Fév 2010 - 21:06

Wilh. estait enfin arrivé, et allait enfin pouvoir se restaurer, et savait qu'ici-lieu, la "pitance et le vin y estait bon.
Il arrive donc dans une salle sombre au début, mais bon, on s'y fait...
et voit que plusieurs personnes sont là...
Cherche sutout la Personne pour laquelle il est venu...;
Theud, et sait que son Capitaine ne devrait pas tarder à arriver;
Estant fier de notre Theudbald..; nous devions d'estre là.
Wilh regarde les Armoiries, et cherche celle qui devrait estres la sienne, mais sa mémoire lui fait défaulx.
Prend un verre de bon des côteaux d'Auxerre et est sur de la bonne teneur de la qualité.
Se met dans un coin et attend.
avatar
Wilhem.des.Essarts

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 16/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP - 25 janvier 1458] Octrois en Auxerrois

Message par Umondel le Mar 16 Fév 2010 - 23:37

Le vieux Juge n'avait strictement rien compris au langage de Lambert, mais un soudard l'avait invité à le suivre, et c'est ce qu'il avait fait.
A force de regarder les décorations murales, les plafonds richement parés, et les meubles d'un goût exquis, il craignait à tout moment de chuter et de se retrouver les quatre fers en l'air. Cela lui était déjà arrivé en Normandie, et il en gardait encore des douleurs sourdes au fondement.
Arrivé dans la salle de réception, il salua les invités déjà présents.


Bonjour mon cher Vaxilart,
bonjour Monseigneur Guiguil, ne vous tracassez pas pour ce coquin qui vous a délesté, je m'en charge.


apercevant son ami hérautesque tout joliment enferraillé
Bonjour Theudbald, laisse donc une place nue sur ta tête, pour y déposer ta couronne.

il cherchait l'hôtesse de ces lieux, puis la vit, splendide et majestueuse comme à l'accoutumée
Le bonjour, altesse éminencielle et grâcieuse. La place m'est heureuse de vous y saluer, et vous remercier pour votre invitation.
avatar
Umondel

Nombre de messages : 3
Localisation : Joinville (Bourgogne)
Date d'inscription : 15/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP - 25 janvier 1458] Octrois en Auxerrois

Message par ragondindam le Mer 17 Fév 2010 - 0:34

Ragon entra dans la court, il suivait le garde tout en regardant les alentours. Après un petit moment a traverser les couloirs il arriva enfin devant la porte ou se déroulerai la cérémonie.

Remerciant le garde de l'avoir conduit au lieu dit, Ragon entra dans la salle, des personnes était déjà présente il reconnu la Duchesse de ces lieux, le Duc de Saint-Fargeau, Monseigneur Guiguil51, Wilh et le concerné Theudbald. Il les salua comme il se doit.


Bien le Bonjour vos Grâces, Monseigneur, comment vous portez vous ? Sa fait un moment que l'on c'est croisé.



Il se mit au coté de Wilh en attendant de voir d'autre personne qu'il connaissait bien.
avatar
ragondindam

Nombre de messages : 2
Age : 29
Localisation : Nevers, Bourgogne
Date d'inscription : 16/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP - 25 janvier 1458] Octrois en Auxerrois

Message par Theudbald le Mer 17 Fév 2010 - 7:13

Vaxilart arriva, guidé par l'un des mercenaires morvandiaux. Il reposa sa coupe et lui fit une révérence.
Votre Grâce. Soyez le bienvenu !

Umondel a écrit:apercevant son ami hérautesque tout joliment enferraillé
Bonjour Theudbald, laisse donc une place nue sur ta tête, pour y déposer ta couronne.
Hmm... Remarque qui lui remémora qu'il avait une nouvelle fois omi d'arranger ses cheveux.
Messire Juge, un plaisir de vous voir à Auxerre !

Il salua plus fraternellement ses compaings marzyats, Wilhem et le capitaine Ragon, avec lesquels il avait l'habitude de battre la campagne nivernoise à la recherche des escorcheurs étrangers et mal faisants.

_________________
avatar
Theudbald
Foutu vassal & maître
Foutu vassal & maître

Nombre de messages : 563
Localisation : Tonnerre, Bourgogne
Date d'inscription : 20/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP - 25 janvier 1458] Octrois en Auxerrois

Message par Lambert Harserieux le Mer 17 Fév 2010 - 12:52

Le routier morvandiau entra dans l'aula magna, suivi de Monseigneur d'Azayes.

Tiens don, ch'ost ben c'qu'i disions. Lai duchiesse d'Ausserre ost là ! Voste Graisce ! I vlons point vous destorbai, y a l'bon esviesque qu'ost arr'vé !
avatar
Lambert Harserieux
Gairdien du chastelet d'Ausserre
Gairdien du chastelet d'Ausserre

Nombre de messages : 36
Localisation : Auxerre
Date d'inscription : 15/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP - 25 janvier 1458] Octrois en Auxerrois

Message par Kad le Mer 17 Fév 2010 - 14:06

Et les portes de la civilisation de s'entrouvrir enfin.

La compagnie du garde lui avait été franchement agréable, mais il doutait pouvoir tenir le rythme plus longtemps. Les funérailles de Son Eminence Lorgol mises à part, il s'agissait de sa première sortie mondaine depuis... 6 mois ? 1 an ? Il alternait quelques passages à la curie Romaine et de longues retraites en son bon vieux comté du Forez. Que de monde, et que de connaissances. Il s'était fait la promesse de bien se tenir, pour une fois. Après avoir déposé une tape amicale et reconnaissante sur l'épaule de Lambert Harserieux qui venait de l'introduire, il s'inclina dans un salut respectueux, gardant à l'œil la radieuse Duchesse d'Auxerre.
avatar
Kad
Gardien du Caillou
Gardien du Caillou

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 12/05/2008

http://forez.forumsactifs.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP - 25 janvier 1458] Octrois en Auxerrois

Message par Ingeburge le Mer 17 Fév 2010 - 16:03

Combien de temps attendit-elle, là, assise en sa cathèdre, son regard mort ne pouvant se détacher des portes? Allez savoir, certainement pas longtemps du reste mais toujours est-il que l'huis finit par être poussé ce qui fit qu'imperceptiblement, elle se redressa, prête à recevoir le premier visiteur. Elle se tenait déjà très droite, assise sur le bord de son siège, ses mains blanches posées sur son giron, arborant cet air distant qui lui était coutumier mais cette première arrivée marquait le lancement de l'événement.

Les portes s'ouvraient donc et ce ne fut pas un visiteur qui fit son apparition dans l'aula mais un des honorés du jour. En l'homme qui s'avança en une toute métallique discrétion et paré de son tabard argent et azur, elle reconnut Theudbald. Elle s'apprêta à l'accueillir, pleine d'une joie toute intérieure. Joie contrariée qu'elle n'eut donc pas à dissimuler lorsque le Nivernais se contenta d'un lointain salut de la tête avant de se diriger vers les rafraîchissements et de... se rincer le gosier. Quelque peu saisie, la duchesse suivit les gestes de l'indélicat, cherchant à se remémorer ce qui lui valait un tel traitement. Il faut dire ce qui est, la duchesse et son futur vassal, c'était un peu à celui qui ferait enrager l'autre en premier, on était loin avec ces deux-là du calme plat. Oui, tempétueuse la relation et elle ne manquerait pas de lui dire son fait quand il daignerait s'approcher... Si tant qu'il vienne jusqu'à elle. En même temps, il devrait ne serait-ce que pour... Elle retint un haussement d'épaules agacé, l'après-midi s'annonçait longue, autant prendre les choses comme elles venaient.

Fort heureusement pour le glaçon bourguignon, les portes laissèrent à nouveau passer des invités. Entrèrent successivement l'Evêque de Langres et le Juge de Bourgogne qui, eux, vinrent lui présenter leurs hommages. Elle fit promptement relever le premier qui avait mis genou à terre et l'assura de son plaisir de le voir :

— Monseigneur, je suis ravie de vous savoir parmi nous en ce jour. Il y avait bien longtemps que je ne vous avais vu, mon ravissement en est donc d'autant plus sincère.
Au second, elle déclara :
— Monsieur le Juge, merci à vous d'avoir pu vous libérer pour assister à cette cérémonie et bienvenue à Auxerre.

Les hostilités étaient donc lancées, mais de mondaines hostilités et Ingeburge était dans un jour où elle se sentait à se mettre en frais pour ses hôtes. Les cérémonies ne l'enchantaient pas toujours mais aujourd'hui était jour de félicité : l'Etrangère ferait honneur au fief que le Très-Haut et les Bourguignons avaient bien voulu lui octroyer en y distinguant deux Bourguignons pure vinasse.
Le ballet continuait et d'un œil curieux, elle regardait ceux qui n'osaient s'avancer jusqu'à elle.

Une interpellation d'une créature morvandelle la tira de son observation et elle tourna la tête vers celle-ci, afin d'écouter ce qu'elle avait à dire. Bien évidemment, de même qu'Ingeburge maîtrisait le danois, l'italien, le français, le latin ou le grec, elle maniait avec élégance le patois de son garde. C'est donc sans marquer la moindre surprise qu'elle prit connaissance de ce qui lui était dit et qu'elle demanda naturellement :

— Un évêque, dis-tu?
Là était la seule surprise car en dehors de Guiguil, elle n'attendait point d'autre prélat, et Guiguil, il était déjà là, non loin d'elle.

A peine sa question posée, elle détourna légèrement son regard qui accrocha ensuite une silhouette bien connue. Pour le coup, elle qui avait toujours de quoi assurer une répartie, ne trouva rien à dire tant elle se trouva émue. Il était bonnement impossible que son petit vioque se trouve là, devant elle et à Auxerre de surcroît. Cela ne pouvait être lui que lui, elle le connaissait trop pour pouvoir se tromper et puis, il était tout de même assez inimitable. Pour autant, elle croyait que sa vue lui jouait des tours et quelques secondes passèrent avant qu'elle ne parvienne à articuler :

— Votre Eminence.

Et il s'inclinait en plus. Ce ne serait pas une mandale qu'elle lui collerait, mais deux : une pour ce retour fracassant même si fort calme aux yeux des tiers et une pour cette révérence. Non mais des fois.

_________________
« Aultre n'aurai. »
avatar
Ingeburge
Die Verdammte Schneekönigin
Die Verdammte Schneekönigin

Nombre de messages : 15232
Age : 99
Localisation : Bourgogne, ma mignonne!
Date d'inscription : 23/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP - 25 janvier 1458] Octrois en Auxerrois

Message par Wilhem.des.Essarts le Mer 17 Fév 2010 - 16:15

Wilh. sourit à Theud, venu vers eux... soit Ragon et Moi...

Nous n'allions pas rater cela, mon cher Ami... Pour rien au monde;
Te voilà, sur la bonne ligne... continu.

Regarde Ragon, et sourit, sachant ce qu'il pensait.
Ils avait la même chose en teste.
avatar
Wilhem.des.Essarts

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 16/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP - 25 janvier 1458] Octrois en Auxerrois

Message par Håkon le Mer 17 Fév 2010 - 19:06

Håkon avait pris le temps de passer par la Touraine où le port de Tours serait terminé dans les prochains jours. Il arrivait enfin à la fin de ce travail au long cours débuté plus de quatre mois auparavant. Il avait décidé de venir auprès de sa tante pour les prochains anoblissements qui seraient officiés à Auxerre. Les premiers, pour le premier fief français de sa tante. Voilà une nouvelle étape dans la vie de celle qui n'était partie que comme une fillette de petite noblesse d'épée et qui était aujourd'hui l'une des plus puissantes personnalités des Royaumes Renaissants en tant que Duchesse de France, Princesse d'Empire et Cardinal de la Sainte Église Aristotélicienne. Femme de lettre et de droit, elle était aussi connétable de Rome et gouvernait donc à des centaines d'hommes ayant fait vœu de défendre l'Église. Haïe, enviée, respectée suivant les cas par les personnes, elle était aussi adulée par certains et simplement aimée par quelques rares qui avaient eu la chance de percer son armure ne serait-ce qu'un tout petit peu.

Ce fut l'un d'eux qui entra dans l'aula magna du castel auxerrois. Håkon était vêtu tel un paon pour celui qui avait suivi depuis le décès de ses parents et donc son arrivée dans le Sud, la mode familial : le sombre deuil. Le bleu et le vert semblaient dominer. Mais il aurait été difficile de distinguer réellement les différentes teintes parmi les matières et les plissés, crevés à la dernière mode. Il était passé chez un tailleur de Rome lors de sa dernière et courte visite de la capitale ecclésiastique de l'Europe et avait profité de la dernière mode en matière de vêture. Il avait la tête à la fête et aux frivolités après trop d'oppression et de carcan rigoriste.

Il s'avança vers sa tante et lorsque son parrain se fut présenté à elle, il s'inclina à son tour. Revoir son parrain était une surprise mais une excellente surprise. Il n'avait plus eu de nouvelles de lui depuis son départ de la Garde Épiscopale ou presque, un an auparavant. Sa tante était en majesté, régnant telle une souveraine sur son duché. Il lui semblait même qu'elle aurait eu sa place dans le trône princier qui lui revenait de droit.

- Votre Altesse, c'est un plaisir que de vous revoir. J'espère que vous vous portez bien depuis notre dernière rencontre.

Il enchaina un ton plus bas.

- Min tante, din værftet er perfekt indrettet. Jeg er sikker på, hun har en stor fremtid i Kongeriget Frankrig. Alle hjerner og dans forhaste det meget snart.
*

Avec un demi-sourire, il attendit qu'elle réagisse.

Spoiler:
* Ma Tante, votre cour est parfaitement agencée. Je suis certain qu'elle a un grand avenir dans le Royaume de France. Toutes les têtes pensantes et dansantes s'y précipiteront très bientôt.
avatar
Håkon
Nevø Encombrant
Nevø Encombrant

Nombre de messages : 820
Age : 25
Localisation : Nevers (Bourgogne)
Date d'inscription : 08/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP - 25 janvier 1458] Octrois en Auxerrois

Message par Guiguil51 le Mer 17 Fév 2010 - 20:22

Guiguil se releva sur l'invitation d'Inge. Alors qu'il se porta de côté, il vit Kad approcher.

Eh bien Eminence, si je m'attendais à vous voir icelieu.

il partit ainsi en un éclat de rire.

Deux cardinaux dans la même pièce, en règle générale, il faut pousser les murs en une telle situation. Heureusement, qu’il s’agit de vous deux, nous n’en arriverons point là. Razz

En tous cas Eminence, je suis très heureux de vous revoir. Cela faisait bien trop longtemps.

Comment vous portez-vous ?
avatar
Guiguil51

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 15/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP - 25 janvier 1458] Octrois en Auxerrois

Message par Ptolémée le Jeu 18 Fév 2010 - 6:47

Un homme bien spécial pour une journée spéciale. Seul Ptolémée pouvait combler cet élément essentiel à la parfaite réussite de cette journée. Il était, depuis l'origine, un peu en retrait .. ce qui était plutôt contraire à son habitude. Mais il possédait une raison totalement habituelle : le Joinvillois s'assurait de sa parfaite condition pilaire. Il fallait que sa barbichette soit irréprochable, étincelante, qu'elle éblouisse même la Duchesse d'Auxerre au point de lui faire perdre les mots durant toutes les officialités qui allaient bientôt suivre. Elle devait rendre cette cérémonie inoubliable en la marquant de manière débile indélébile. On y reviendra certainement un peu plus tard. À propos des vêtements ? Une armure légère spécialement conçue pour les cérémonies importantes. Rien de très luxueux, mais loin d'être une carcasse de rouille ambulante. Autrement, pas d'idée sur les détails .. débrouillez-vous.

Les invités commençait à arriver, et son charme à s'optimiser. Les cacassements se faisaient de plus en plus robustes. Il s'amusa à tenter de reconnaître les plus familières. L'une se démarquait très clairement des autres. Une voix féminine .. accueillante ici et là, en surface .. importante .. mais qui valait parfois mieux ne pas entendre : celle de sa future suzeraine. Un instant plus tard, quand il crû enfin être impeccable, il sortit de l'intimité que lui offrait l'un des plus grands et beaux bouquets floraux de l'Aula. Il scruta d'un regard rapide la pièce afin d'identifier les invités qui étaient déjà arrivés. Quelques visages amicaux, notamment de brillants militaires savigniens pour la plupart, lui retroussa le trait des lèvres vers le haut. Il tourna la tête vers Ingeburge qui semblait déjà bien occupée avec des invités. Il irait la voir plus tard ..

Apercevant un attroupement de personnes qui n'avaient rien d'étranger, Ptolémée s'avança vers les Theudbald, Ragon, Wilhem et Umondel en les saluant d'un sourire amical.

Dis donc Voisin, tu t'es mis beau ce jour. Il frappa quelques petits coups au niveau de son torse. Tu veux charmer les dames ? Ingeburge peut-être ? Tu as de la compétition .. Je crois qu'elle charme un prélat dans le moment.

Il jeta un court regard vers le dit-prélat avec interrogation avant de poser son regard vers Ragondindam et Wilhem.

Je suis heureux de voir Marzy en ces lieux et espère que vous vous portez tous deux comme un mouton en cavale ! D'ailleurs, Capitaine, comment se porte la garnison depuis ? A-t-elle poursuivit son inflation jusqu'à en devenir la plus influente ?

Trouvant enfin le regard d'Umondel.

Monsieur le Juge, quelle surprise ! Qu'advient-il de toi? Et que devient Joinville ? Il y a un long moment que je n'ai eu le loisir de m'y reposer. Le pire, c'est que je repars bientôt pour encore plus longtemps .. Ne t'ennuis pas trop, hein ?
avatar
Ptolémée

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 26/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP - 25 janvier 1458] Octrois en Auxerrois

Message par robinettedesbois le Jeu 18 Fév 2010 - 12:26

Elle l'avait tout d'abord regarder d'un oeil étrange... Que disait-il donc ?! Se concentrant sur ses paroles elle finit par comprendre qu'elle devait suivre un certain 'Arquandier', celui-ci par ailleurs commençait déjà à partir...
Elle ne se le fit donc pas dire deux fois ! - bien que finir par comprendre le garde en faction, ne l'aurait dérangé, plutôt amusé en réalité... - Elle finit par rattraper son nouveau guide qui la conduisit à travers les couloirs...

Le temps était long, elle avait l'impression de tourner en rond. N'avait-elle pas déjà vu ce couloir peu de temps auparavant ?! Son guide lui jouait-il une mauvaise plaisanterie ?! Très certainement puisque chaque endroit était clairement différent au précédent et toujours agencé avec goût. Une marque très de la Duchesse d'Auxerre, cela était plus que certain !

Finissant par arriver au niveau de son guide, elle lui lança un regard interrogateur, Que faisait-il donc ?! Mais celui-ci avait du déjà comprendre qu'il l'agaçait prodigieusement, malgré le fait qu'elle ne marchait lentement, il est vrai...
Au moins lui avait-il fait reprendre une vitesse normale...

Voilà à présent qu'il lui indiquait deux portes massives, qui étaient immanquablement les portes de la Grande Salle, elle se dirigea vers celles-ci...
Entrant donc dans la salle, elle en admira un instant la grandeur ainsi que la décoration... La cathédrale ducale où était installée la Duchesse, qu'elle salua très discrètement puisqu'elle était occupée avec... Monseigneur Guiguil, ainsi qu'un autre prélat, très certainement. L'avait-elle vu ?! Peut-être... Cependant, elle irait sûrement la saluer plus convenablement plus tard.

Son regard se portait sur un mur totalement habillé de tapisserie, lorsqu'elle finit par regarder un petit groupe non loin de là... Certains visages lui étaient familiés pour les connaître, d'autres lui était totalement inconnu, bien qu'elle devina l'identité d'un d'entre eux, par son habit, une armure...
S'approchant donc du groupe à pas lents, se demandant si elle les dérangerait, elle commença par les saluer, un sourire aux lèvres...


Bonjour, bonjour !
Comment vous portez-vous ?!


Elle s'adressait à l'ensemble, ne voulant exclure personne dans ses questions, mais se tut bien rapidement...
avatar
robinettedesbois

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 15/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP - 25 janvier 1458] Octrois en Auxerrois

Message par Kad le Jeu 18 Fév 2010 - 13:14

Bon. L'affaire puait du bec. Ingeburge semblait sceptique. Il fallait éviter lai bastonnaide, comme dit ce bon Lambert, parce qu'a la manière dont elle le regardait, ca allait chier des bulles. En même temps, quelle idée d'organiser une cérémonie le jour de sa visite surprise ! Et puis... Quelle cérémonie d'ailleurs ? Monseigneur Guillaume était la... En qualité d'officiant ? Un baptême ? Non, diantre, pourquoi celui ci aurait il eu lieu en les murs de la princesse. Ce sont généralement ceux qui entrent dans la communauté aristotélicienne qui réceptionnent. Des funérailles ? Que nenni, a la mine réjouie d'une part non négligeable de l'assemblée, il ne pouvait en être question.

Grattant la magnifique verrue qui ornait sa joue, il parvint à élucider le mystère... Il avait entendu les mots de lien, baiser, union et loyauté en pénétrant dans l'aula magna, qui bien qu'échappés de diverses conversations et sortis de leur contexte, n'en demeuraient pas moins lourds de sens. La cardinale aurait elle eu la méchante idée d'espousailler l'homme au tabard argent et azur, qu'elle ne parvenait à quitter des yeux ? Cela expliciterait son absence de Rome, son éloignement des affaires spirituelles au profit du temporel. Diantre ! Il tombait à pique pour déjouer cette vilaine histoire. Son anneau cardinalice renfermait une bonne dose de poison. Il ne serait guère complexe de verser discrètement la poudre dans le godet de l'assoiffé au tabard.

Chaque chose en son temps.

Faisant face à Ingeburge, fort inquiet mais néanmoins terriblement heureux de la revoir après ces longs mois d'éloignement :


Duchesse, bien le bonjour. Cela faisait fort longtemps ! Je pensais à vous hier au soir, comme bien souvent, et désireux de vous revoir, j'ai fait préparer moult victuailles entreposées dans mon véhicule, espérant ainsi vous faire la surprise d'une visite inopinée afin de profiter du tour du propriétaire et de festoyer en bavassant, comme au bon vieux temps.

Pour l'heure, il ne répondit à Monseigneur Guillaume que d'un sourire discret, conscient qu'il faisait à coup sur partie du complot.
avatar
Kad
Gardien du Caillou
Gardien du Caillou

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 12/05/2008

http://forez.forumsactifs.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP - 25 janvier 1458] Octrois en Auxerrois

Message par Theudbald le Jeu 18 Fév 2010 - 15:27

Ptolémée a écrit:Dis donc Voisin, tu t'es mis beau ce jour. Il frappa quelques petits coups au niveau de son torse. Tu veux charmer les dames ? Ingeburge peut-être ? Tu as de la compétition .. Je crois qu'elle charme un prélat dans le moment.


Salut Voisin ! Je me suis bien mis, en effet. Un peu comme si j'allais à une cérémonie d'octroi. Je dépenserais en harnois et destriers ce que tu dépenserais pour colmater les fissures de ton rempart de Cravant. lança-t-il dans l'espoir de titiller un peu Ptolémée.
Quant aux dames à charmer, c'est bien l'un de mes objectifs.

Il continua plus bas, sur un ton comploteur.
Mais Ingeburge...
Je ne suis pas encore mort par strangulation. Ce qui signifie qu'elle ignore encore que je ne suis pas officiellement baptisé...


Il esquissa un grand sourire empreint de fièreté. A croire qu'il gardait cette révélation pour un jour où il éprouverait le besoin moral d'exaspérer sa future suzeraine.

_________________
avatar
Theudbald
Foutu vassal & maître
Foutu vassal & maître

Nombre de messages : 563
Localisation : Tonnerre, Bourgogne
Date d'inscription : 20/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP - 25 janvier 1458] Octrois en Auxerrois

Message par Zandar le Jeu 18 Fév 2010 - 16:32

Zandar ne comprit pas un traître mot de ce que le brave Lambert lui dit mais la gestuelle aidant, il devina qu'il pouvait passer et suivre le gens d'armes qui se présentait maintenant devant lui.
Il remercia le responsable ès sécurité du Domaine et pénétra à la suite du soudard guère plus loquace et si tant est que ce soit possible encore moins intelligible que son chef...

Les couloirs se succédaient, tous plus ornés et miroitants les uns que les autres...
Son Éminence, pourtant souvent habillée de sombre, semblait néanmoins apprécier la lumière... se dit le brave Joinvillois...
Encore d'autres couloirs... d'autres vestibules, d'autres portes... et enfin le soudard s'arrêta devant une entrée obstruée par deux ventaux imposants... Il s'arque-bouta pour ouvrir le lourd battant et laisser Zandar pénétrer dans la vaste pièce dicte "Aula Magna".

Un "V'là Messire zêtes rendus ousqu'est la çairémônie" rassura Zandar qui ne se fit pas prier pour entrer dans le salon d'honneur.
Son Éminence Ingeburge siégeait droite et digne sur son piédestal, devisant avec quelques invités de marque.
Zandar reconnut son bon ami Guiquil, l'Évêque Guillaume de Lisieul avait toujours aussi bon teint et son moral semblait indéfectible, toujours rivé au beau fixe.
Ptolémée arborait sa belle barbichette rutilante dont il était si fier et non lui de lui sa charmante Cayssa qui l'accompagnait en ce bel évènement.

Mince, Umondel est là aussi... et Robi... hooo mais c'est bien ça, je me sentirais moins seul du coup !

Zandar se dirigea vers le petit groupe de Joinvillois pour les saluer, guettant du coin de l'œil un regard de la Magnifique Ingeburge pour ne pas manquer de la saluer et de lui présenter ses respects si elle amorçait ne serait-ce qu'un mouvement de cil en sa direction... mais pour l'heure elle semblait occupée en palabres et l'expérience lui avait appris qu'il valait toujours mieux éviter de déranger les grands de ce monde lorsqu'ils parlent entre eux...

Messire Juge, mon cher Umondel, comment se portent les affaires en cours ? Aucune tracasserie j'espère ?

Ptolémée, mon bon ami ! Oh que tu es beau en ce grand jour... ça va ? pas trop stressé ?

Robi, comment vas-tu ma belle amie ? Toujours par monts et par vaux ?

Zandar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 16/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP - 25 janvier 1458] Octrois en Auxerrois

Message par Ellesya le Jeu 18 Fév 2010 - 20:15

La Tour passée, ses hommes d'armes allèrent rejoindre leurs pairs. Quant à la jeune duchesse, elle se fit conduire jusqu'à l'Aula du Logis principal.

Le bruissement des conversations et des retrouvailles amicales la plongea dans une ambiance vivante à peine avait-elle passé l'huis.
Elle ne connaissait nullement les deux impétrants mais le plaisir de voir sa Marraine valait bien le déplacement.
Son regard vif argent passa au crible l'assistance... et force était d'admettre que seule la gent clericale lui était familière. Seul le Duc Vaxilart lui était vaguement connu. Trop peu que pour aller s'inviter auprès de sa compagnie.

D'un regard perçant, Ellesya remarqua que tout était parfaitement agencé en vue de la cérémonie à venir. Ingeburge se tenait d'ailleurs sous le dais et, quelle surprise, toute de noir vêtue. Cela arracha un sourire à la petite Valkyrie.
Toute parée aux couleurs du ciel printanier et des fleurs de verger qui ne tarderaient à éclore au retour de la bonne saison, elle s'avança vers la Dame d'Auxerre, la salua d'une révérence plus amicale que solennelle. Tout en respect, elle présenta son bonjour à Kad, puis à Guiguil et enfin son ami Hakon.


Marraine...
Eminence...
Monseigneur...
Hakon...

Je suis ravie de vous revoir tous en de plaisantes circonstances.
avatar
Ellesya
La Petite Valkyrie de Tyr
La Petite Valkyrie de Tyr

Nombre de messages : 45
Localisation : Amboise ou Tours ou Rome ou ...
Date d'inscription : 06/03/2009

http://amboise-vouvray.actifforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP - 25 janvier 1458] Octrois en Auxerrois

Message par Mallory le Jeu 18 Fév 2010 - 22:26

La Dame de St Martin des Champs s'arrêta devant la salle de réception et remercia brièvement le garde qui l'avait conduite à l'Aula Magna. Elle remit un peu d'ordre dans ses cheveux en bataille et les plis de sa houppelande, avant de pousser la grande porte et d'entrer à son tour.

Mallory jeta un regard autour d'elle, à la recherche de visages familiers. Elle aperçu les deux futurs vassaux de son amie, le très respectable Evesque de Langres, le brave référent de la garnison de Marzy, le Juge qu'elle ne connaissait pas personnellement, Ragon, l'ex Sénéchale très en beauté, l'Adjudant de la garnison de Thonnance-les-Joinville, et enfin une colistière de la liste BOUM qui n'était autre que la fille de ce cher Asdru.


Elle se dirigea tout d'abord vers l'hôte de la soirée en souriant.

Bonjour Inge, cela me fait grand plaisir de te retrouver , cela fait trop longtemps que nous n’avions pas eu l’occasion de ne serait-ce se croiser.
avatar
Mallory

Nombre de messages : 17
Age : 38
Localisation : Mâcon
Date d'inscription : 15/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP - 25 janvier 1458] Octrois en Auxerrois

Message par Thomas de Clérel le Jeu 18 Fév 2010 - 22:47

Conduit par un garde jusqu'au lieu de la cérémonie, le héraut berrichon fit son entrée manteau d'azur doublé d'hermine sur le dos, fort agréable en hivers, et s'avança à pas lent, après tout lorsqu'on n'était en retard, avancer vite ou lentement, n'y changeait rien.

Il regarda rapidement les personnes, salua du chef ceux qu'ils connaissaient ou croisaient de loin son regard puis s'avança vers la maitresse des lieux :


Le bonjour éminence ! Pardonnez moi de mon retard le ...hum..enfin la..ah hem..cet idiot de cocher s'est perdu !
toussotement gêné, inclinaison en avant pour baiser l'anneau du cardinal.
avatar
Thomas de Clérel

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 12/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP - 25 janvier 1458] Octrois en Auxerrois

Message par cayssa le Ven 19 Fév 2010 - 3:04

Cayssa arriva avec Mathias dans la pièce que lui avait indiquée le garde.
La Joinvilloise passa sa main dans les cheveux de Mat pour les coiffer bien comme il faut et tapota sa robe de velours bleue lacée d'un ruban de soie rouge pour la mettre correctement en place, Puis prenant une grande respiration, ils avancèrent.
Elle se sentait plutôt mal à l'aise n'ayant pas l'habitude de ce genre de cérémonie.
Elle tenait la main de l'enfant serrée dans la sienne signe de son stresse.
Mathias bougeait sa main tant bien que mal, pour lui faire comprendre qu'elle serrait un peu trop fort.
La jeune femme avait même du mal à s'en rendre compte, tellement sa nervosité se faisait sentir.
Il fallut qu'il l'appelle doucement en lui tirant un petit peu sur sa houppelande.

Tata... ma main, ca me picote.

Cayssa regarda le blondinet, puis d'un air désolé, relâcha la pression et se pencha vers lui pour lui déposer un petit baiser sur celle-ci.
Elle approcha ses lèvres près de son oreille pour lui chuchoter.

Oh excuses moi Mat, je voulais pas... Pardon ptit coeur.
Viens avançons un petit peu pour voir si on voit ton papa quelque part.


Elle regardait un peu partout, ne connaissant que très peu de personne. Elle crut apercevoir de loin sa marraine Robinette et son grand ami Zandar.
A ce moment même, elle aurait voulu être une petite souris pour se faufiler au milieu de tous, mais elle devait se reprendre, personne ne la mangerait.
Cherchant celui pour qui elle avait le voyage, elle le vit enfin.
Il était assez loin et semblait en grande discussion. C'est alors qu'elle essaya de se faire remarquer par un petit signe assez discret, pour qu'il vienne à son secours.

cayssa

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 15/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP - 25 janvier 1458] Octrois en Auxerrois

Message par Asdrubaelvect le Ven 19 Fév 2010 - 19:41

Et ce fut au tour du Vicomte de Sombernon d'entrer dans la salle accompagné de sa fille Esyllt Catarina et de son fils Miguaël ; Ellesya étant déjà à l'intérieur, toute la petite famille était là !
Que de monde déjà dans la grande salle du château d'Auxerre, et fort heureusement -ou malheureusement, qui sait ?- beaucoup de personnes connues.
Il poussa un peu ses deux enfants dans le dos pour qu'ils avancent dans la salle.
Beaucoup de monde à aller voir et -oh surprise !- Kad était venu. Asdru ne savait pas qui aller voir et donc il s'avança un peu dans la salle, hagard : pourquoi aller aborder quelqu'un après tout ?
avatar
Asdrubaelvect

Nombre de messages : 21
Age : 27
Date d'inscription : 19/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP - 25 janvier 1458] Octrois en Auxerrois

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum