Arrivée des De Castelléo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Arrivée des De Castelléo

Message par calixte le Mer 22 Sep 2010 - 14:37

Un cheval lançait au galop traversa les ruelles extérieures au château et se dirigea vers l'arcade, dont le flanc était muni d'une tour, dont la flèche semblait percer le soleil et qui fournissait au cavalier et à sa monture un point de repère. L'avance se fit moins rapide à l'approche de l'arcade dont une lourde porte barrait le passage.
La monture stoppa donc et le cavalier mit pieds à terre. Il regarda un instant l'architecture massive de ce mur, puis tourna la tête vers le chemin qu'il venait de prendre. Il senti alors sur lui quelques regards. Il décida donc de faire ce que lui avait dit son père et c'est donc à forte et intelligible voix, qu'il se présenta en direction de la courtine.


-HO DU CHATEAU!!! VEUILLEZ ANNONCER A SON EMINENCE QUE LE CHEVALIER SENATEUR D'ISENDUIL IZIDORE DE CASTELLEO ET SON FILS DEMANDENT AUDIENCE.
avatar
calixte

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée des De Castelléo

Message par Lambert Harserieux le Sam 25 Sep 2010 - 12:55

Moue dubitative sous la salade de fer qui se montra au parapet.

C'quoiè don l'rapport d'chvalier avec l'sénat ? T'vodrais point ailler embester un pél'rin d'lai dernière pluie ? Moiè, i connoiès l'Isenduil. Mai maistresse en vint. Y-z-ont des étoièles d'Isenduil, à Isenduil.
avatar
Lambert Harserieux
Gairdien du chastelet d'Ausserre
Gairdien du chastelet d'Ausserre

Nombre de messages : 36
Localisation : Auxerre
Date d'inscription : 15/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée des De Castelléo

Message par Haerindor le Sam 25 Sep 2010 - 15:31

Haerindor, négligemment appuyé contre un mur - autant que faire se peut quand on porte une armure, vit arriver à la Tour Gaillarde deux cavaliers. Les mugissements du Harserieux lui confirmèrent que c'étaient là des visiteurs, et pas des moindres. Il traîna donc sa carcasse de grand rêveur jusqu'à la source du remue-ménage, et écarquilla tout naturellement les yeux.

"Herr Izidore! En voilà une surprise! Vous avez fait bon voyage?"


Il fit signe à un pécore à pattes d'aller quérir audience auprès de la Prinzessin en prenant garde de bien retenir les noms des visiteurs.


"Ma maîtresse sera là d'une minute à l'autre."
avatar
Haerindor
Præfectus Prætorio
Præfectus Prætorio

Nombre de messages : 73
Localisation : En campagne, banane...
Date d'inscription : 06/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée des De Castelléo

Message par Lambert Harserieux le Sam 25 Sep 2010 - 17:41

Ch'ost des vrais ch'valiers ? J'aime tant mieux ! Les pouilleux qui s'prennent por des mailins, y peut leur arriver des embestments.

Et d'un geste, il montre un arbalétrier assis sur un créneau, jouant avec un lance-pierre.

I avons tout garenne qui passe, dans l'Morvan ! avertit celui-ci, non sans une certaine fièreté.
avatar
Lambert Harserieux
Gairdien du chastelet d'Ausserre
Gairdien du chastelet d'Ausserre

Nombre de messages : 36
Localisation : Auxerre
Date d'inscription : 15/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée des De Castelléo

Message par Ingeburge le Dim 26 Sep 2010 - 17:14

— Plaît-il?

Les sourcils de la Prinzessin avaient pris de l'altitude, étonnée de ce que le Morvandiau se trouvant devant elle lui demandât de se rendre sur la courtine afin d'aller voir le Bruder Hareindor qui la réclamait et plus encore irritée de ce que le Morvandiau en question n'eût point réfléchi à la requête qu'il devait transmettre et qu'il ne se fût conséquemment pas interrogé sur la pertinence de la formuler. Comment avait-il pu s'imaginer une seule seconde qu'elle, elle se rendrait sans savoir pourquoi là où elle était apparemment attendue, et de surcroît, à l'extérieur et rien de moins ailleurs que sur la courtine, là où elle n'avait jamais mis les pieds et où elle ne se risquerait évidemment pas, sauf invasion de barbares champenois? Portait-elle gambison et salade? Etait-elle armée d'une pique? Avait-elle l'air de venir du Morvan? Parlait-elle une langue vernaculaire dont le principal trait était de coller des « ai » et « iè » en lieu et place de toutes les voyelles quand celles-ci n'étaient tout simplement pas mangées? Ces interrogations, elle les garda par devers elle, tant les réponses étaient évidentes et, outrée, elle dévisagea le garde qui, comprenant qu'il venait de commettre un impair, opérait un mouvement de retraite vers la porte.

D'une voix impérieuse, Ingeburge le stoppa et dit ensuite :

— Vous direz au Bruder Haerindor que s'il a quelque chose à me faire savoir, c'est lui qui se déplace jusqu'à moi et non l'inverse. Idem pour les personnes demandant audience. Elles sont introduites dans l'Aula Magna et ce n'est qu'à cette condition que j'apparais.
Sortez maintenant!


L'homme sortit et Ingeburge demeura songeuse, ne se rendant pas compte dans son agacement qu'elle venait de gâcher le mouchoir qu'elle brodait. Le morceau d'étoffe finit par terre, chiffonné. Elle avait toujours détesté s'adonner à cette activité qui lui apparaissait comme le comble de la femme soumise et docile, c'était à se demander si elle ne se ramollissait pas pour s'être mise en ce jour aux travaux d'aiguille.

_________________
« Aultre n'aurai. »
avatar
Ingeburge
Die Verdammte Schneekönigin
Die Verdammte Schneekönigin

Nombre de messages : 15329
Age : 100
Localisation : Bourgogne, ma mignonne!
Date d'inscription : 23/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée des De Castelléo

Message par Haerindor le Dim 26 Sep 2010 - 18:58

Le choc en retour fut tel qu'Haerindor se prit à rêver d'un écartèlement en règle du pécore chargé du message : il n'avait bien évidemment pas retenu les noms des visiteurs et s'était permis de déranger la Pestaie en plein travail pour lui annoncer, froidement, que des "gens la demandaient à la Gaillarde", et lui demander de descendre dans la boue avant que le Harserieux eût même songé à les introduire en le castel.
Le bruder se mordit l'intérieur des joues et se décida, bougon, à aller servir de mannequin d’entraînement à la masse à sa bien-aimée maîtresse. Il s'excusa auprès des Castelléo, jeta un dernier regard haineux au garde rouge comme un vin de Bourgogne et se mit en route, non pas craintif - il vivrait pires choses - mais se disant que cela aurait pu lui être évité. Et à l'avenir, il saurait tenir son rang et laisser les gardes faire leur travail - peste soit de l'air frais.


avatar
Haerindor
Præfectus Prætorio
Præfectus Prætorio

Nombre de messages : 73
Localisation : En campagne, banane...
Date d'inscription : 06/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée des De Castelléo

Message par calixte le Lun 27 Sep 2010 - 7:21

Un garde présenta sa tête à la vue du jeune homme et prononça quelques phrases incompréhensibles. Calixte resta dubitatif, ouvrant de grands yeux et se demandant si la salade que l'homme avait sur la tête ne l'empêchait point d'articuler convenablement.
Ce dernier semblait lancer quelques questions, que calixte essaya de retourner dans sa tête pour tout mettre en ordre, ce qu'il ne réussit point à faire. C'est alors qu'un deuxième homme intervint, d'une voix gaillarde, ferme et heureusement compréhensible et qui heureusement semblait connaitre le père de Calixte, ce qui le rassura grandement, voyant l'autre énergumène qui recommencé à gesticuler, pointant du doigt arbalétrier.
Il compris cependant, qu'il voulait chasser des lapins dans le Morvan avec une arbalète, ce qui le laissa pensif, un collet était largement suffisant pour ce type de chasse. Pensant
bien faire le jeune homme s'adressa donc au garde, dont le langage lui semblait fort difficile a comprendre.


- Mon Brave, Je vous remercie de Vostre Invitation. Mais, nous nous voyons dans l'obligation de refuser votre Partie de Chasse , bien que le Morvan semble une région fort intéressante.

Il espérait avoir bien répondu et afficha donc un grand sourire
avatar
calixte

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée des De Castelléo

Message par calixte le Mar 5 Oct 2010 - 6:06

Calixte s'impatientait fortement, les gardes ne semblaient pas vouloir les laisser passer. Finalement, ce n'était peut etre pas une proposition de chasse, mais une menace, que leur avait envoyé l'homme du Morvan. Le jeune homme hésita un instant, se demandant si son père avait bien fait de les mener ici, il devait ce pendant avoir des bonnes raisons.
Il leva le nez au ciel, verifiant que la journée était bien avancée et que quelques nuages au loin apparaissaient.
Il ne manquerait plus qu'il pleuve, pensa t'il


(Izi est un peu retardé)
avatar
calixte

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée des De Castelléo

Message par Izidore de Castelléo le Jeu 7 Oct 2010 - 14:27

Le bruit des sabots résonnait sur les chemins de Bourgogne. Venus en voisins, les cavaliers n'avaient pas pour autant accédés à ses terres facilement.
La tension qui régnait actuellement avec le Berry en été la cause, il se promit de se mêler de la politique extérieure du Berry dès qu'il le pourrait. Son statut Romain lui avaient cependant permit de ne pas avoir à emprunter des chemins de traverse.
A l'approche de l'imposant château des Ducs d'Auxerre, la cadence ralenti pour la compagnie, seul le porte étendard aux couleurs des de Castelléo et un jeune cavalier maintinrent le rythme pour annoncer les visiteurs.
L'escorte stoppa quelques longueurs derrière au moment même où le plus jeune devança le porte-étendard dans l'annonce du groupe.

Toujours aussi impatient celui-là. Son fils n'avait pas vraiment apprit cette vertu malgré les années passées avec les moines. Il se demandait comment il la lui ferait intégrer. Entre ça et les jeunes filles ...

Un garde au drôle d'accent, parce que non, faut pas déconner quand même c'était bien le bourguignon qui avait l'accent. Tiens, donc. Voilà qu'elle embauchait des paysans pour sa garde personnelle. Étrange de la part de la Princesse. Il la connaissait tellement raffiné que cette apparition lui semblait surréaliste. D'ailleurs, cette apparition provoqua quelques rires plus ou moins discrets autour de lui. Il n'y prêta pas attention et son regard se porta sur une silhouette qui apparu auprès du garde. Il lui sembla reconnaitre la voix l'appelant par son nom. Aussi, il s'avança et vint se placer à côté de son fils, sa cape blanche frappée de la croix noir flotta et claqua dans le vent. Un des cavalier ne le lâcha pas d'une semelle, le nouveau chef de sa garde.


Pax vobiscum mein bruder.
Nous venons voir Son Altesse depuis le Berry voisin.


Alors qu'il allait poursuivre et demander à entrer, le jeune bruder était déjà reparti en lui disant que Son Altesse elle même venait les accueillir. De plus en plus étrange ce qui se passait dans le coin. Si il n'avait pas vu un membre du Chapitre de l'Ordre il se serait posé la question d'une embuscade, même au sein de cette forteresse.
De longues minutes passèrent et la patience du Sénateur venait à bout. Il interpella le garde-paysan.


Et toi !
Fait nous ouvrir les portes de suite, nous n'allons pas passer la nuit dehors.
Sais tu qui tu fais attendre ainsi comme un manant ? Est-ce là l'hospitalité Bourguignonne ?!
Je doute que ta maitresse ne t'ai pas apprit à reconnaitre les blasons amis. N'es tu donc pas capable de reconnaitre la croix Teutonique, Ordre majeur des Saintes Armées, protecteur de Rome et dont la Princesse fais parti ?


Son jeune pure race hispanique, Cuervo, fils descendant d'Asfaloth laissé au repos, commençait lui aussi à s'énerver. Il tourna sur lui même et le Chevalier du le rappeler à l'Ordre. Il regarda son fils. Après tout, lui aussi avait du mal à attendre de temps en temps.
avatar
Izidore de Castelléo

Nombre de messages : 2
Age : 33
Localisation : Thorens, Savoie ou Fontaine, FC.
Date d'inscription : 07/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée des De Castelléo

Message par Haerindor le Jeu 7 Oct 2010 - 17:56

Haerindor, toujours aussi pâle que son manteau - ce qui, vous en conviendrez, est fort seyant -, se fit introduire auprès de la Prinzessin. La seule vision du sourcil relevé de sa maîtresse, signe de disgrâce ultime, réveilla ses pires cauchemars, pour un instant tout du moins. Il se ressaisit, et tenta, après salut aussi bas que possible quand on porte mailles et plaques, de prévenir l'ire d'Ingeburge : une tâche aussi aisée que charmer un serpent avec de la camomille.

"Meine Frau, je vous demande de me pardonner. La communication a été -mmh - déficiente, et le message brouillé par l'estafette. Je voulais vous prévenir que le Ritter Izidore de Castelléo ainsi que son fils, Calixte, attendent à la Gaillarde depuis fort longtemps. J'ai été enthousiaste à l'idée de les recevoir, je ne pensais pas à... hm..."


Sourire figé, yeux dans les yeux : ô doux souvenir de l'innocence passée.
avatar
Haerindor
Præfectus Prætorio
Præfectus Prætorio

Nombre de messages : 73
Localisation : En campagne, banane...
Date d'inscription : 06/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée des De Castelléo

Message par Ingeburge le Jeu 11 Nov 2010 - 20:14

Yeux dans les yeux plissés de la Prinzessin car celle-ci, fort soupçonneuse, n'entendait guère se faire servir des contes par le Bruder. Depuis fort longtemps? Ses Morvandiaux étaient peut-être de parfaits sauvages au langage incompréhensible mais ils avaient été dressés à une chose : recevoir ce qui et ceux qui se présenteraient au Châtelet d'Auxerre. Car c'est vrai, quoi, Ingeburge qui ne pouvait qu'exiger être servie au mieux ne serait certainement pas embarrassée de sentiments et d'hésitations s'il s'était agi de renvoyer les préposés au portail et à la surveillance des entours si ces derniers s'étaient révélés incapables de mener leur tâche à bien.

Le mouchoir qu'elle brodait précédemment, nous l'avons vu, gisait, froissé, par terre et, exaspérée par la scène qui se déroulait devant elle, Ingeburge maintenant triturait de ses doigts blancs la trame sur lequel était auparavant fixé l'infortuné mouchoir. Mal lui en prit car dans son mouvement compulsif, elle se piqua à l'aiguille qu'elle y avait planté d'un geste rageur. Elle se mordit les lèvres, en proie à une douleur qui, si minime fût-elle, n'en était pas moins remarquable puis, durant quelques secondes, elle regarda le sang perler sur la pulpe de son doigt.

Avec l'écoulement sanguin, la colère s'échappa à son tour et moins irritée mais irritée encore un peu, elle coupa court aux explications d'Haerindor et se contenta d'indiquer froidement :

— Dans l'Aula Magna.

Puis, elle se leva, se pencha, se saisit du mouchoir jeté à terre et, après s'en être enroulé le doigt blessé, elle se retira sans un mot pour se rendre à l'endroit qu'elle venait de désigner.

_________________
« Aultre n'aurai. »
avatar
Ingeburge
Die Verdammte Schneekönigin
Die Verdammte Schneekönigin

Nombre de messages : 15329
Age : 100
Localisation : Bourgogne, ma mignonne!
Date d'inscription : 23/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée des De Castelléo

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum