Dijon plante sa tente à Auxerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dijon plante sa tente à Auxerre

Message par Arambour le Sam 9 Avr 2011 - 12:45

C'est peu de temps après le tournoi Minerve, que la Licors Démesquine se décida enfin à répondre à l'invitation du Seigneur d'Irancy. L'appel du vin était l'appel le plus fort qui puisse exister, et elle n'avait point pu y resister longtemps. Son époux non plus d'ailleurs. Il avait suffit qu'elle parle d'une visite à Auxerre pour qu'il s'arme d'un sourire qui voulait tout dire : Ma chère épouse, je vous accompagne sans hésiter !
Elle avait également invité Margot à les accompagner. La Chevaucheuse d'Armes savait que cette paysanne souhaitait trouver un travail dans un Domaine dont le Maître de Maison la paierait suffisamment pour pouvoir s'acheter une miche de pain, et qui lui offrirait quelques brins de paille pour dormir.


-Opportune ! Va de ce pas acheter un âne. Je ne veux point que Margot ait à nous suivre pieds nus jusqu'à Auxerre. Dépêche toi !

La jeune servante s'exécuta promptement après avoir reçu la bourse que lui tendait la Dame de Fraize et pendant ce temps, cette dernière écrivit une lettre à l'attention de la Duchesse, afin de la prévenir de cette arrivée.

A Son Altesse Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, Duchesse d'Auxerre,

Salutations.

Veuillez apprendre que dans les jours à venir, mon époux et moi-même, ainsi qu'une femme dénommée Margot, viendront à Auxerre afin de vous entretenir de différents sujets de moindre importance. L'arrivée du printemps est propice aux flâneries parait-il et j'ose croire qu'un peu de repos vous fera le plus grand bien suite au Tournoi Minerve que vous avez brillamment organisé.

Dans l'attente de me trouver face à votre Château,


La servante revint quelques heures plus tard, suivie de ce stupide animal qu'est l'âne. En chemin, la Licors Démesquine réfléchirait à la fonction qu'ils pourraient donner à cette bestiole une fois rentrés au Château de Fraize.

Il ne restait plus qu'à attendre que tous les gens de ce voyage arrivent et ils partiraient pour Auxerre. Tout ce beau monde finit par arriver, et ils prirent la route.
Ils finirent par arriver plus tard, voire beaucoup plus tard* face aux grilles du château.


-Gardes, faites prévenir de l'arrivée des Seigneurs de Fraize et de Margot.

*On appelle ça... "J'ai la flemme de regarder une carte pour savoir en combien de jours on atteint Auxerre à cheval en partant de Dijon.
avatar
Arambour

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 19/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dijon plante sa tente à Auxerre

Message par Lambert Harserieux le Mar 12 Avr 2011 - 15:51

Salutâs. répondit sèchement le capitaine du châtelet.

Non, mais c'est vrai, ils pourraient saluer, ces nobliauds. S'ils n'avaient pas besoin des bonnes faveurs de la garde, ils pouvaient au moins ne pas le montrer explicitement.
Le sieur Harserieux chercha du regard l'Arquandier.


Eh ! Vas-y don prév'nir lai duchiesse qu'les bons seigneurs d'Mairgot et d'Fraize y veulent lai voièr.

Pendant ce temps-la, le portail s'ouvrait.
avatar
Lambert Harserieux
Gairdien du chastelet d'Ausserre
Gairdien du chastelet d'Ausserre

Nombre de messages : 36
Localisation : Auxerre
Date d'inscription : 15/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dijon plante sa tente à Auxerre

Message par Margot la brigandine le Lun 18 Avr 2011 - 6:50

Enfin! Magot était arrivée dans cette région en espérant pouvoir y trouver de quoi survivre et... enfin... elle pouvait à présent oser penser que le Tout Puissant avait enfin écouté ses prières et l'aidait à présent à trouver du travail.
Son chemin avait croisé celui de la dame de Licors Démesquine à Dijon. La noble dame semblait avoir choisi de l'aider. Sans le sous, Margot n'avait pas hésité à la suivre. La promesse d'un repas chaque soir est une source de motivation impressionnante pour un ventre vide!

Au final, la paysanne se retrouvait à présent à l'arrière du cortège de la suite stoppé à l'entrée d'un domaine imposant. De ses yeux écarquillés, elle levait bien haut le menton, tentant de fixer le plus haut point du chateau. C'est qu'elle s'en serait fait mal à la nuque tant les tours semblaient toucher les nuages. L'âne sur lequel elle avait voyagé semblait faire de même les naseaux vers le ciel. On aurait dit qu'il en reculait même pour ne pas perdre l'équilibre.

Une voix masculine de derrière le portail rappèle la jeune femme à la réalité.
Tandis que les battant s'écarte pour laisser avancer le cortège, une foule de questions et d'images traverse l'esprit de Margot. Elle ne supportait plus sa situation de moins que rien et s'était juré de tout faire pour se faire une place dans ce monde d'hommes. Premier abjectif: manger à sa faim tous les soirs! Restait à savoir si cette demeure et ses seigneurs pourraient lui permettre d'oser plus.
Advienen que pourra... l'âne embraie le pas de celui des chevaux.
avatar
Margot la brigandine

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 08/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dijon plante sa tente à Auxerre

Message par Arambour le Mer 25 Mai 2011 - 17:47

Elle fronça légèrement les sourcils face au ton employé par le garde face à elle ainsi qu'à l'accent particulièrement étrange qu'il avait. Ne voulant point porter plus d'attention à cet homme qu'il n'en méritait, elle ne fit aucune remarque et attendit sans mot dire que la grille leur soit ouverte afin qu'ils puissent pénétrer à l'intérieur du Château.
La garde prononça encore quelques mots à l'intention de son collègue, la Licors Démesquine n'en compris traitre mot. Comment diable la Duchesse d'Auxerre avait-elle pu embaucher de tels énergumènes incapables de parler convenablement ? Comment avait-elle fait pour les comprendre de surcroît ? Un dialecte religieux au sein du plus Eminent Domaine de Bourgogne, destiné à trompé l'adversaire, à estimer sa foi et donc à lui autoriser ou non l'accès au Château ? Dans ce cas.... La Dame de Fraize aurait bien du mal à entrer.

Les portes s'ouvrirent finalement. Un signe de tête à l'attention du garde qui voulait dire bon nombre de choses plus ou moins aimables et plus ou moins condescendantes, avant de s'engouffrer à l'intérieur suivie de Margot et de son époux qui n'avait toujours point prononcé un mot.

De loin, ils suivaient l'autre garde qui semblait bien certain de l'endroit où il se rendait et qui se rendait à cet endroit depuis que l'autre garde lui avait demandé quelque chose. Le temps de se retrouver à destination, la Fraize se tourna vers son époux afin de lui dire.


-Ne parlez point des vins d'Irancy devant la Duchesse, j'ai cru comprendre qu'il s'agissait là d'un sujet de discorde entre elle et son vassal. Je vous laisse le soin d'imaginer une raison vous poussant à trouver Messire de Malhuys.

Ne se tournant point, puisqu'elle était incapable de regarder derrière elle tout en tenant les rennes de sa monture, elle dit à haute voix à l'attention de Margot :

-Mémorisez les lieux autant qu'il vous est possible. Je gage que vous aurez à les côtoyer régulièrement prochainement. N'ayez aucune crainte, Son Altesse saura vous offrir ce que vous recherchez moyennant quelques services à votre portée.

Une question à laquelle elle serait très certainement soumise lui traversa l'esprit et elle ne put s'empêcher de la poser avant qu'elle ne se retrouve devant le fait accompli, peut être intimidée par la Froide.

-Savez-vous lire & écrire Margot ? Répondez sans détour.
avatar
Arambour

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 19/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dijon plante sa tente à Auxerre

Message par Margot la brigandine le Ven 27 Mai 2011 - 8:43

Le convoi passe la porte principale. Margot suit sans dire mot et observe. Son regard s'immobilise sur le garde qui la fixe. Que voulait-il celui-là? Le regard examinateur masculin était de celui qui avait le don de la révulser. En tant normal, elle aurait préféré être à pied et n'aurait pas hésité à l'apostropher. Mais elle n'avait pas encore le pied dans la place. Elle reste silencieuse et se contente de lui rendre un regard fier en gardant le menton droit.

Une voix forte rappèle Margot à l'ordre:


Arambour a écrit:-Mémorisez les lieux autant qu'il vous est possible. Je gage que vous aurez à les côtoyer régulièrement prochainement. N'ayez aucune crainte, Son Altesse saura vous offrir ce que vous recherchez moyennant quelques services à votre portée.

Un sourire satisfait apparait sur le visage de la jeune femme. Enfin elle allait pouvoir s'assurer une source de gîte et de couvert fixe. Enfin, elle pouvait entrevoir de ne plus quémander et se satisfaire de rien.
Par contre, elle restait étonnée d'entrer si facilement dans cette maison de noble et de la confiance qu'elle semblait inspirer. Au fil de ses vagadondages, elle avait connu de nombreuses seigneuries qui avaient fait beaucoup plus la fine bouche au niveau de leur main d'oeuvre. Quelle était donc la raison pour laquelle c'était si facile ici!? Réflexion perplexe.


Arambour a écrit:-Savez-vous lire & écrire Margot ? Répondez sans détour.
Nouvelle interpellation qui cette fois la dérange. En quoi cela pouvait-il être si important de le savoir? Margot n'appréciait pas ce genre de considération qui, pour elle, était synonyme de déconsidération pour ces riches qui prenaient plaisir à rabaisser ceux qui n'étaient pas de leur condition.

D'une voix calme mais d'un ton ironique osé, balayant le problème, elle répond:


En quoi cela serait-il utile pour trouver de quoi manger, s'habiller, faire l'amour ou se défendre? La seule chose utile est de pouvoir compter les écus dans sa bourse!

En terminant sa phrase, elle poursuit sa réflexion en ronchonnant intérieurement sur le fait qu'elle n'avait jamais dû apprendre à compter jusqu'à des sommes folles. Elle se le jurait encore: elle trouvait moyen de faire fortune!
avatar
Margot la brigandine

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 08/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dijon plante sa tente à Auxerre

Message par Arambour le Mar 31 Mai 2011 - 12:09

Un sourire apparut au coin des lèvres de la Licors Démesquine & des coups de talon furent donnés à la jument qui la supportait afin que celle ci presse le pas. La pauvre paysanne ne semblait point comprendre qu'un tel ton n'était point à employer face à un noble & qu'il n'y avait rien de dégradant à ce qu'elle ne sache point lire puisqu'il s'agissait bien là d'un luxe que peu de monde pouvait s'offrir. Elle resta pour le moins étonnée du fait que la jeune femme sache compter, quoi qu'elle n'avait certainement jamais vu plus de quelques écus dans sa bourse.
C'est avec un ton froid et hautain que la Dame de Fraize répondit à l'arrogante.


-Je vous encourage vivement à ne point emprunter pareil ton si la Prinzessin avait l'audace de vous poser cette même question.

La Margot ne savait donc ni lire, ni écrire et ne savait que très mal compter. La Fruitée se mit donc à réfléchir sur les possibles tâches qui pourraient lui être accordées. Le panel n'était point très large du fait qu'elle ne savait point faire grand chose de très évolué, et rien ne lui laissait penser que la paysanne serait capable de tenir convenablement une épée pour défendre le Domaine d'Auxerre en cas d'attaque.

Des palefreniers firent finalement leur apparition, les débarrassant de leurs montures avant de les mener aux écuries. Ces palefreniers étaient suivis d'un valet qui se présenta comme celui qui les mènerait à la Duchesse qui les attendait déjà en l'Aula Magna. La délégation fruitière l'accompagna donc.
avatar
Arambour

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 19/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dijon plante sa tente à Auxerre

Message par Margot la brigandine le Mar 7 Juin 2011 - 6:21

Arambour a écrit:-Je vous encourage vivement à ne point emprunter pareil ton si la Prinzessin avait l'audace de vous poser cette même question.

Margot serre les dents pour s'interdire de répondre. De toute façon, il n'y avait rien à répondre. Elle n'était encore nulle part. Rencontrer les maîtres des lieux, les convaincre de la garder comme main d'oeuvre... Mieux valait faire profil bas pour espérer avoir le temps et l'opportunité de se faire une place.
Elle suit donc la Licors Demesquine sans plus mot dire, avec les autres valets et serviteurs.

La jeune femme se posait cependant une question... Serait-elle seulement capable de rester en place et "de faire comme tout le monde"? Le futur le dira...
avatar
Margot la brigandine

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 08/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dijon plante sa tente à Auxerre

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum